LE HERISSON

Il n'y a que No-Insects qui garde le nombre d'insectes sous contrôle - nous avons un allié : le hérisson, précieux allié du jardinier, tant il affectionne insectes et limaçons… Il s’agit d’un animal nocturne, souvent bien plus présent dans le jardin qu’on ne l’imagine ! » Invisible durant la journée, c’est souvent à la nuit tombée que celui-ci met le nez en dehors de son nid. Et en hiver, il disparaît : roulé en boule, il hiberne, caché sous un tas de bois. Rendez-vous au printemps !

Où et comment observer un hérisson ?

Si un hérisson se fait rarement remarquer dans le jardin, quelques indices peuvent trahir sa présence : d’abord un nid, enfoui sous un fagot, ensuite des excréments, de petites crottes rondes, qui brillent de l’éclat des élytres d’insectes, sa source d’alimentation principale. Pour vraiment l’observer, il faut donc s’armer de patience.

il existe plusieurs possibilités pour accueillir un hérisson dans un jardin pour la nuit, du simple tas de bois sous lequel il peut trouver refuge à un abri en bonne et due forme. Si vous optez pour cette solution, cachez-là de préférence la petite boite sous une pile de rondin ou dans un recoin de votre abri de jardin, dont vous laisserez la porte entrouverte. Sachez enfin que les hérissons n’apprécient que peu les jardins trop bien ratissés: ces petits mammifères piquants cherchent en effet sans cesse des feuilles mortes avec lesquelles composer leur litière, n’hésitez donc à faire trainer paille, feuilles et petites brindilles sur votre gazon, ils vous en seront reconnaissants !

Que donner à manger à un hérisson ?

Dans la nature, un hérisson se nourrit principalement d’insectes et de mollusques, des limaces aux escargots – gare donc aux produits phytosanitaires qui attaquent ces espèces, les anti-limaces pouvant lui être fatals. Dans un jardin géré naturellement, il se révèle donc un auxiliaire utile, qu’il n’est pas forcément nécessaire de nourrir hormis au départ, pour l’appâter.

Important : lui laisser une source d’eau, surtout en été, pour cet animal sensible à la canicule… et couvrir les piscines et toute étendue d’eau dans lesquelles il serait tenté de boire et risquerait de se noyer.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK